Kozah /Prise en charge gratuite de la femme enceinte :  le Premier ministre s’assure de son effectivité a l’USP d’Adabawéré

Kozah /Prise en charge gratuite de la femme enceinte : le Premier ministre s’assure de son effectivité a l’USP d’Adabawéré

Kara, 12 fév. (ATOP) – Le Premier ministre, Mme Victoire Tomégah-Dogbé était, le jeudi 11 février, à l’Unité de Soins Périphériques (USP) d’Adabawéré à Kara, dans la commune Kozah1, pour s’assurer de l’effectivité du programme de prise en charge gratuite de la femme enceinte. La cheffe du gouvernement était accompagnée d’une délégation ministérielle, comprenant, entre autres, la ministre déléguée de la Santé, de l’Hygiène publique et de l’Accès universel aux soins, Mme Maamissilé Akla Agba Assih.

Cette descente sur le terrain du Premier ministre entre dans le cadre du programme de gratuité de prise en charge des femmes enceintes au Togo, annoncé par le chef de l’Etat lors de la campagne présidentielle du 22 février 2020.  La visite a permis au locataire de la primature de s’assurer de l’effectivité de la mise en œuvre de la phase pilote de ce programme dans l’USP d’Adabawéré à Kara. Il s’agit pour Mme Tomégah-Dogbé, de constater de visu la bonne exécution de la prise en charge gratuite de la femme enceinte dont la question de santé préoccupe le président de la République.

Le programme dans son ensemble vise à réduire la mortalité néonatale et maternelle dans les cinq régions du pays. Cette gratuité concerne la planification familiale, la consultation prénatale, l’accouchement et la césarienne.

A l’occasion, le Premier ministre a transmis les salutations du chef de l’Etat aux femmes bénéficiaires de ce programme de gratuité. Pour Mme Tomégah-Dogbé, cette initiative du président de la République permet aux femmes togolaises en générale et celles enceintes  en particulier de s’épanouir. « C’est la raison pour laquelle, le président de la République a instruit l’ensemble du gouvernement à veiller pour l’effectivité de la prise en charge gratuite aux femmes enceintes dans les USP sur toute l’étendue du territoire national », a précisé la cheffe du gouvernement. Elle a conclu ses propos en justifiant que sa présence dans cette formation sanitaire « est de voir, d’écouter et de recueillir les difficultés liées à la mise en œuvre du programme afin de rechercher des solutions idoines pour étendre ce projet dans les autres unités de soins au Togo ».

Mme Lattah Kpatchama, épouse Dadjo, responsable des sages-femmes de l’USP d’Adabawéré, a indiqué que plus de 400 femmes ont été enrôlées dans ce programme a raison de 48 accouchements, 58 consultations curatives et 294 femmes reçues pour la consultation prénatale.

Elle a souligné que certaines contraintes ont été rencontrées lors de la mise en œuvre du projet. Il s’agit,  notamment de la densité des informations lors de l’enrôlement, la difficulté d’enregistrement des femmes enceintes d’origine étrangère dans la base des données, la non prise en compte de certains produits prescrits par l’application, ainsi que le manque de connexion internet dans le centre pour faciliter l’enroulement des femmes enceintes.

Apres l’étape d’Adabawéré, le Premier ministre s’est rendu à Pagouda dans la Binah. Mme Tomégah-Dogbé a apprécié, dans cette localité,  l’évolution du projet emploi jeunes puis visité l’unité de transformation du riz local.

ATOP /BAK/MG

A lire aussi