kozah :  mention « très honorable » pour une thèse de doctorat sur la question de l’inclusion financière à l’université de kara

????????????????????????????????????

kozah : mention « très honorable » pour une thèse de doctorat sur la question de l’inclusion financière à l’université de kara

Kara, 27 août (ATOP) – M. Atchi Kokou Fambari a obtenu une mention « très honorable » à l’issue de la soutenance de sa thèse sur le thème « Inclusion financière et pauvreté multidimensionnelle au Togo », le jeudi 26 août à l’Université de Kara (UK), faisant de lui un docteur en Sciences Economiques et de Gestion.

Cette soutenance s’est déroulée en présentiel et en ligne sous la supervision d’un jury de 6 membres, présidé par le professeur titulaire Ega Akoété Agbodji de l’Université de Lomé (UL). Les Professeurs Barthelemy Biao de l’Université de Parakou, (Bénin) et Ababacar Dieng de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, (Sénégal) étaient en visioconférence avec les 4 autres présents.

Les travaux de recherche du doctorant, ont été codirigés par MM. Kuawo-Assan Johnson, maître de conférences à l’Université de Kara et Mawuli Couchoro, maître de conférences agrégé à l’UL. Ils font suite à un constat selon lequel le phénomène de la pauvreté, loin d’être seulement à caractère monétaire comme le perçoivent les populations, est aussi multidimensionnelle et instable.

L’impétrant dans ses recherches basées essentiellement sur des essais, a calculé l’indice de pauvreté multidimensionnelle et testé l’effet de mobile money, (transactions financières à travers la téléphonie mobile) sur la pauvreté multidimensionnelle d’une part et l’effet de l’inclusion financière sur le recours des ménages aux soins de santé au Togo, d’autre part. Les résultats obtenus montrent que lorsque la probabilité de l’adoption de mobile money augmente de 1%, l’indice de pauvreté multidimensionnelle diminue de  3,54%, soit une diminution de  1,75% chez les femmes et de 2,90% chez les hommes. Concernant le second test, il ressort que lorsque la probabilité de l’inclusion financière augmente de 1%, le recours des ménages aux soins de santé au Togo augmente de 6,35%. M. Atchi a relevé dans sa thèse que la majorité des femmes exercent dans le secteur informel qui est souvent marginalisé. Aussi, a-t-il proposé comme solutions pour une bonne politique économique au Togo  la promotion de la finance digitale et la valorisation de l’utilisation du mobile money, tout en accordant une attention particulière aux risques liés au blanchiment d’argent et à la fraude.

Ces travaux de recherche  ont été salués par les membres du jury. Ceux-ci ont à l’unanimité décidé de décerner à M. Atchi Kokou Fambari le grade de docteur en Sciences Economiques et de Gestion avec une mention « très honorable ».

« La pauvreté au Togo est un fait réel, il faut produire des résultats économétriques, nous sommes à l’œuvre et notre objectif est de proposer des stratégies de réduction de la pauvreté à l’Etat », a laissé entendre le nouveau docteur. Il a témoigné sa gratitude  à ses directeurs de thèse et à tous les autres acteurs pour leurs disponibilités et leurs conseils ayant permis l’atteinte ce résultat.

ATOP/BH/AAA

A lire aussi