Kozah/ faciliter l’accès aux crédits pour la réalisation des AGR : Des facilitateurs et entrepreneurs se forment

Kozah/ faciliter l’accès aux crédits pour la réalisation des AGR : Des facilitateurs et entrepreneurs se forment

Kara, 24 sept. (ATOP) – Les facilitateurs et entrepreneurs sociaux communautaires privés de la préfecture de la Kozah sont en atelier de formation sur la méthodologie et la gestion des Groupes d’Epargne Local Autonome (GELA)  du 23 au 25 septembre à Kara.

Cette rencontre de renforcement de capacités est une initiative de l’association « Bien-Etre pour le Développement Durable » (BEDD) avec l’appui technique et financier de la Fondation Hanns Seidel. Cette initiative s’inscrit dans le programme du chef de l’Etat en matière de la facilitation à l’accès aux services financiers du secteur informel. Elle a pour objectif de doter les bénéficiaires d’outils et de connaissances nécessaires pour gérer efficacement les projets GELA.

Les participants seront entretenus sur plusieurs modules, notamment, les principes et procédures de création des GELA ;  la tenue des comptes et les techniques d’animation des réunions des GELA. Ils vont également prendre connaissance du programme de micro finance communautaire afin d’avoir un accès facile aux crédits pour la réalisation des Activités Génératrices de Revenus (AGR).

Le représentant du préfet de la Kozah, Adom Simféilé a félicité l’association BEDD et son partenaire pour ce projet qui permettront aux populations vulnérables de développer facilement un système de financement communautaire de proximité. M. Adom a convié les participants à mettre du sérieux dans la formation et à partager les enseignements reçus dès leur retour pour l’atteinte des objectifs.

Pour le point focal du projet, Prof. Kpatcha Komi, le groupe d’épargne local autonome est une forme d’association cumulative d’épargne et de crédit. « Ils sont des groupements mixtes ou non de 15 à 30 membres en vue de faire une épargne sous forme de cotisation  et cette épargne est collectée dans un fonds de crédit, lequel leur permet d’emprunter des sommes à rembourser à un faible taux d’intérêts »,  a expliqué le Professeur Kpatcha.

Celui-ci a souligné que GELA est une possibilité d’épargne et de crédit simple, dans une communauté qui n’a pas accès à des services financiers formels. Il a indiqué que grâce à cette caisse, les membres peuvent manifester leur solidarité en cas de difficulté.

Selon le directeur exécutif de BEDD, Bakai Hodabalo, ce projet est mis en place pour favoriser l’accès facile aux crédits financiers de base aux couches les plus vulnérables, en l’occurrence les femmes et les jeunes de la préfecture de la Kozah et de ses environs.  Il s’agit, dit-il, de leur permettre de réaliser leurs AGR et d’améliorer le niveau de vie des familles des communautés rurales sujettes à la vulnérabilité.  ATOP/BAK/AAA

A lire aussi