Kozah/ Amélioration des conditions de vie des populations :  l’ OCDI /CARITAS-Kara lance trois projets sociaux  dans le diocèse de kara

Kozah/ Amélioration des conditions de vie des populations : l’ OCDI /CARITAS-Kara lance trois projets sociaux dans le diocèse de kara

Kara, 29 juil. (ATOP) – L’Organisation de la Charité pour un Développement Intégral (OCDI /CARITAS-Kara) a lancé, le mardi 28 juillet  à Kara, trois projets sociaux au bénéfice des communautés du diocèse de Kara.

Ces trois projets sont intitulés : « Accès à l’Eau Potable avec des Notions de Changement de Comportements Favorables à la Santé dans vingt Communautés du diocèse Kara (PAPNCCFSCDK) » ; « Amélioration de l’Elevage de Volailles Locales dans le diocèse Kara (PAEVLDK) » et « Insertion Professionnelle des Jeunes dans le Secteur Artisanal (PIPJSADK) ». Ils sont financés par le Programme d’Appui aux Populations Vulnérables (PAPV) pour un montant global de trois cent treize millions deux cent cinquante-six mille zéro onze francs (313.256.011) F CFA.

La cérémonie de lancement  s’est déroulée en présence de Mg Jacques Danka Long, évêque de Kara, président de l’OCDI/CARITAS Kara, des préfets de la région, au-devant desquels le préfet de la Kozah, Col. Bakali Hèmou Badibawu, du régisseur du PAPV, Kondo Comlan Owodon et bien d’autres personnalités religieuses, administratives et de la société civile.  Elle a permis de présenter aux autorités et aux populations les contenus de ces projets sociaux qui contribueront, à terme, à l’amélioration sensible des conditions de vie des populations les plus défavorisées et vulnérables du diocèse de Kara.

Le premier projet « Accès à l’Eau Potable avec des Notions de Changement de Comportements Favorables à la Santé dans vingt Communautés du diocèse Kara (PAPNCCFSCDK)» permettra aux communautés bénéficiaires d’avoir un accès aux ressources d’eau potable, aux structures d’assainissement et de promouvoir un changement de comportements en matière d’hygiène et de santé. Ce projet va toucher en 18 mois, 20 communautés et 200 ménages à raison de 10 ménages par communauté.

Les activités à réaliser sont, entre autres, la sensibilisation des populations bénéficiaires pour un changement de comportement favorable à l’hygiène et à la santé, la formation de 20 comités de gestion des ouvrages d’eau et d’assainissement, la construction de 20 forages de profondeur de 85 à 120 m, la construction de 200 latrines familiales semi-modernes et la confection de 200 dispositifs de lavage des mains. Les bénéficiaires de  ce projet sont  des communautés du diocèse de Kara ayant un besoin crucial d’eau potable et engagées à mobiliser chacun l’apport local de 800.000 F soit 300.000 F pour un forage et 500.000 F pour dix latrines semi-modernes familiales à deux cabines avec un dispositif de lave-mains devant chaque latrine. A terme, ce projet envisage réduire les maladies liées à la consommation de l’eau impropre et contribuer à l’atteinte de l’objectif Togo Sans Défécation à l’Air Libre (TOGO SANS DAL) dans les préfectures de Bassar, Binah, Dankpen, Doufelgou, Kéran et Kozah.

Le deuxième projet « Amélioration de l’Elevage de Volailles Locales dans le diocèse Kara (PAEVLDK) », sera exécuté durant deux ans. Il vise à hisser l’élevage des volailles locales, parmi les principales sources de revenus des ménages. Ce projet compte former 60 éleveurs dont 40 seront sélectionnés  sur la base de leur projet d’élevage pour bénéficier chacun d’un crédit à faible taux d’intérêt afin d’installer son unité d’élevage.

Le troisième projet « Insertion Professionnelle des Jeunes dans le Secteur Artisanal (PIPJSADK) » entend accompagner sur une période de six mois, des filles et garçons ayant appris un métier à s’installer pour leur propre compte. Il s’agit notamment d’équiper 20 coiffeuses, 20 couturières et 20 tailleurs âgés de 35 ans au plus en matériel de base essentiel pour ouvrir un atelier dans le souci de réduire le taux de dépendance économique des jeunes.

Le secrétaire général de l’OCDI /CARITAS-Kara, Père Françis Barandao a confié  que c’est l’axe 3 du Plan National de Développement (PND) relatif à la consolidation du développement social et au renforcement des mécanismes d’inclusion qui a inspiré les orientations du plan stratégique du réseau OCDI/ CARITAS-Togo 2020-2024. « A travers ces orientations, notre organisation caritative, veut continuer non seulement à s’employer à l’amélioration et à l’accès pour tous aux services essentiels de qualité et à la promotion d’une éducation citoyenne à la paix, la tolérance religieuse et environnementale mais aussi, promouvoir la résilience économique, sociale et environnementale des communautés de base », a-t-il précisé.  Père Barandao  a exprimé sa gratitude à la coordination nationale du PAPV qui n’a ménagé aucun sacrifice pour financer avec promptitude ces projets, ce qui témoigne selon lui, de la confiance des plus hautes autorités de l’Etat à l’Eglise catholique et la volonté politique d’une fructueuse collaboration pour le développement du pays et le bonheur du peuple togolais.

Le préfet de la Kozah  a réitéré, au nom de la population, ses remerciements au chef de l’Etat, initiateur du PAPV et d’autres projets pour l’amélioration des conditions de vie des populations dans plusieurs domaines. Il a souhaité que ces projets soient exécutés dans le délai imparti pour le bonheur des bénéficiaires.  ATOP/BAK/MG

A lire aussi