Kloto/ Décentralisation et développement local : les  conseillères municipales du Togo renforcent leurs capacités

Kloto/ Décentralisation et développement local : les conseillères municipales du Togo renforcent leurs capacités

Kpalimé, 14 oct. (ATOP) – Les  conseillères municipales du Togo participent, du 13 au 15 octobre à Kpalimé, à un atelier de renforcement de capacités en leadership politique au service de la décentralisation et du développement local.

Initiée par le Groupe de Réflexion et d’Action Femme, Démocratie et Développement (GF2D), cette session de formation a reçu le soutien technique et financier de la Fondation Hanns Seidel. L’objectif est de contribuer à l’amélioration des connaissances des élues sur le processus de décentralisation (démocratie à la base et développement local) dans les communautés. Il s’agit également de les amener à prendre conscience de l’importance de leur participation active, inclusive et citoyenne à la gestion de la vie publique et politique de leur communauté, à mettre en application les connaissances reçues pour mieux accompagner les politiques publiques et à faire en sorte qu’elles  utilisent les outils mis à leur disposition pour le développement des communes.

Les participantes plancheront sur des thématiques telles que femme et gouvernance locale ; cadre légal des communes : les compétences des communes, administrations communale et gestion financière communale.

Le secrétaire général de la préfecture de Kloto, Sogoyou Békéyi a souhaité que ces assises permettent d’accroître la participation des bénéficiaires aux affaires publiques et que le leadership politique suscite l’envie de s’engager dans la vie politique. M. Sogoyou a remercié la fondation Hanns Seidel pour son appui technique et financier aux organisations de la société civile.

La secrétaire générale du GF2D, Mme Aguey Michelle Noussoessi a salué la présence des femmes dans les hautes sphères de responsabilité du pays. Elle a demandé ainsi aux conseillères municipales de faire la différence afin de marquer leur passage au sein de leur commune. Mme Aguey a saisi cette opportunité pour faire un plaidoyer auprès des conseillers municipaux pour que les questions d’égalité hommes/femmes, le respect des droits des personnes les plus vulnérables, l’éducation et la formation des jeunes, la réduction des violences basées sur le genre, l’accès de tous aux services sociaux de base soient des priorités de développement au niveau des communes. ATOP/AYH/SAS

A lire aussi