Justice de proximité: la maison de la justice  ouvre  ses portes à Anié

Justice de proximité: la maison de la justice ouvre ses portes à Anié

Anié, 16 oct. (ATOP) – La maison de la justice, une structure de justice de proximité dont la mission est de faire la médiation et la conciliation pour rapprocher  des parties en conflit dans la préfecture a ouvert,  le jeudi 15 octobre  ses portes au chef-lieu de  la commune Anié 1. C’était en présence des chefs traditionnels et de services, des autorités militaires et religieuses  ainsi que des cadres du milieu.

Cette structure a également pour rôle d’informer, éduquer, sensibiliser et conseiller les justiciables sur des faits juridiques et les différents recours plausibles. Il lui revient également de statuer sur  les problèmes ou faits mineurs tels que les conflits de voisinage, les querelles entre époux et de petites dettes. La maison de la justice  n’est pas une juridiction et par conséquent elle ne rend pas une sentence.  Les services rendus dans cette structure sont entièrement gratuits.

La maison de justice de l’Anié  dispose d’un personnel de parité en raison de deux hommes et de deux femmes. Cette équipe est dirigée par Me Atai Kérégou qui occupe le poste de médiateur-conciliateur. Les autres membres  occupent  les postes d’assistante juriste, de secrétaire de direction et d’agent d’appui.

La cérémonie de lancement des  activités  a été présidée par le préfet de la localité, Ezoula Agoro Balabawi. Celui-ci s’est réjoui de la concrétisation de ce projet au profit de sa population, qui pour des faits mineurs se rendent toujours à Atakpamé.  Il a convié la population et surtout  les chefs traditionnels, les autorités militaires et religieuses à une franche collaboration avec les  agents de cette nouvelle structure de justice pour le bien-être de tous.

Le président du tribunal de première instance d’Atakpamé, Me Balouki Jean a remercié les autorités locales pour la diligence faite pour trouver un bâtiment adéquat pour abriter la maison de la justice de l’Anié et indiqué que cela témoigne de l’importance que les uns et les autres accordent à l’installation de cette structure à Anié. Il a fait comprendre que la création des maisons de justice au Togo est une initiative du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé qui entend d’ici 2030,  moderniser et reformer la justice et favoriser le rapprochement des justices des justiciables.

La cérémonie a pris fin par une visite guidée de la nouvelle maison de la justice de l’Anié.

ATOP/KKT/SAS

A lire aussi