Journée internationale de la francophonie 2021 : les activités de la quinzaine lancées au Togo

Lomé, 19 mars (ATOP) – Les activités marquant la célébration de la quinzaine de la Francophonie au Togo placées sous le thème : « Femmes francophones, femmes résilientes », ont été lancées le vendredi 19 mars à Lomé.

Organisées par la Commission nationale de la Francophonie au Togo, ces activités entrent dans la commémoration du cinquantenaire de la journée internationale de la Francophonie édition 2021, célébrée le 20 mars de chaque année. L’objectif est de célébrer le courage des femmes francophones, leur vulnérabilité face à la pandémie et de lutter contre la Covid-19 à travers le vivre-ensemble. Il sera question d’insister sur les valeurs de la solidarité et du partage de la Francophonie afin d’affronter ensemble la réalité de la pandémie.

Une pluralité d’activités sont inscrites au programme, entre autres, un atelier de lyre des mots, de concours de dictée, des conférences, des spectacles de marionnettes et des joutes verbales francophones. Il est prévu également l’exposition de création artistique de « 5 jeunes plasticiennes togolaises face à la résilience » et des journées portes ouvertes au campus numérique.

Le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et des Togolais de l’extérieur, Lucien Fandjinou, lançant les activités, a indiqué qu’en Afrique de l’ouest comme dans le reste du monde, les femmes ont été les premières victimes des conséquences socio-économiques de cette pandémie. « Cette situation a aggravé les inégalités hommes-femmes en mettant en évidence les énormes enjeux à surmonter par les gouvernements pour  permettre aux femmes de s’épanouir socialement et économiquement tout en contribuant à la transformation socioéconomique de leur pays », a-t-il précisé.

D’après M. Fandjinou, le Togo est parmi les meilleurs élèves dans la promotion du genre, se plaçant derrière seulement six pays, selon le rapport « Les Femmes, l’entreprise et le droit 2020 » de la Banque mondiale. Il a précisé que toutefois, des efforts restent à faire en matière de propriété et de succession, du mariage, de la maternité et de l’entrepreneuriat.

Pour la représentante de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) pour l’Afrique de l’Ouest, Mme Thi Hoang Mai Tran, l’action de l’OIF au Togo en faveur des femmes dans le contexte de la Covid-19, s’inscrit en majorité dans le cadre de son fonds de solidarité « La Francophonie avec elles ». Elle a cité, entre autres, l’accompagnement de l’OIF à hauteur de 140 millions de Francs FCA, des projets mis en œuvre par des acteurs de la société civile au profit des femmes dans plusieurs préfectures des régions Maritime, Plateaux et des Savanes.

Le secrétaire général de la Commission nationale de la Francophonie au Togo, Kodjo Cyriaque Noussouglo a témoigné l’attachement de la Francophonie à la promotion des femmes et jeunes, du développement durable de ses Etats, notamment les plus démunis. Il a indiqué que les actions de la francophonie sont axées, entre autres, sur la promotion de la langue française et la diversité culturelle et linguistique ; la  paix ; la démocratie et les droits de l’homme.

Ce lancement a connu la participation des autorités administratives, des membres du groupe des ambassadeurs francophones, du corps diplomatique et consulaire, des députés, des maires, des directeurs généraux et chefs de service. ATOP/OAF/TGB

A lire aussi