Fin du colloque des experts, formateurs et architectes de l’EAMAU à Lomé : dix projets sélectionnés pour être accompagner

Fin du colloque des experts, formateurs et architectes de l’EAMAU à Lomé : dix projets sélectionnés pour être accompagner

Lomé, 22 nov. (ATOP) – Des experts, formateurs, architectes et autres acteurs du métier des villes des 14 pays de l’Ecole africaine d’architecture et des métiers de l’urbanisme (EAMAU) étaient en formation sur la transition énergétique, le développement des villes durables et la promotion des villes écologiques du 15 au 19 novembre à Lomé. A l’issue des travaux, dix projets ont été retenus pour bénéficier de l’accompagnement de l’EAMAU dans la mise en œuvre de l’agenda urbain de l’institution.

La formation a été organisée par l’Ecole inter-Etat en collaboration avec l’Institut de la Francophonie pour des villes durables (IFDD) et d’autres partenaires du domaine de l’aménagement des villes sous le thème «  Renforcement des Capacités des Décideurs et des Professionnels du Secteur de l’Aménagement Urbain, de la Construction du Bâtiment à mettre en œuvre le nouvel agenda Urbain ». Il était question de permettre aux participants de mieux appréhender et prendre en compte les enjeux de la transition énergétique dans leurs métiers en conformité avec l’agenda urbain de l’EAMAU. Il s’agissait également d’identifier les stratégies, outils, techniques et méthodes d’intégration de ces enjeux afin que chaque participant puisse adapter en conséquence ses pratiques professionnelles et agir en faveur du développement durable.

Au cours des 5 jours de travaux, les participants ont planché sur des thématiques diverses. Il s’agit, entre autres, de Comment intégrer le concept de la construction écologique dans la production architecturale résidentielle au Togo ; les enjeux du changement climatique face aux évolutions et transformations rapides des territoires, en particulier des métropoles ; l’optimisation et suivi des factures de consommation d’électricité des abonnés de la Société Energie du Mali ou encore Entre ville complexe et projet urbain durable : le cas de Dakar.

Les acteurs des métiers de la ville ont étudié aussi différents projets et programmes à développer dans les domaines de l’énergie, l’urbanisme et l’architecture et l’aménagement dans plusieurs pays membres de l’EAMAU. A l’issue des échanges, dix projets ont été retenus pour leur pertinence et bénéficieront d’un appui de l’Ecole. Les participants ont également effectué des visites de terrain pour toucher du doigt certaines réalités.

Le directeur général de l’EAMAU, Dr Moussa Dembélé a relevé l’importance de la thématique dans l’amélioration du cadre de vie, la transition énergétique et le respect de l’écologie dans la construction des villes. Il a encouragé les acteurs du métier de ville à s’inscrire dans la démarche de l’EAMAU, à travers son agenda urbain, pour promouvoir le développement durable des villes.

ATOP/TF/OAF

A lire aussi