Environnement :  des pancartes de signalisation à l’union des associations villageoises d’Amou-mono et de Togodo-nord

Environnement : des pancartes de signalisation à l’union des associations villageoises d’Amou-mono et de Togodo-nord

Atakpamé, le 14 oct. (ATOP) – Une quarantaine de pancartes de signalisation ont été remis le mercredi 14 octobre à l’Union des associations villageoises de gestion des aires protégées d’Amou-Mono et de Togodo-Nord à Gléi, à une vingtaine de km d’Atakpamé.

Initiée par la Direction régionale de l’Environnement du Développement Durable et de la Protection de la Nature des Plateaux  en collaboration avec  les Unions des Associations Villageoises de Gestion des Aires Protégées (UAVGAP) d’Amou-Mono et de Togodo, cette action s’inscrit dans le projet « Appui à l’encadrement de deux UAVGAP dans la région des Plateaux : UAVGAP Amou-Mono et UAVGAP Togodo-Nord ».

Ces pancartes confectionnées avec l’appui technique et financier de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) dans le cadre de la mise en œuvre du Mécanisme Forets et Paysans (FFF) au Togo visent à lutter  efficacement contre le pâturage des bœufs, la coupe de bois et  les feux de végétation tardifs.

Plusieurs autres activités ont été menées également au profit des  communautés bénéficiaires notamment une sensibilisation à l’intention des représentants de 14 villages riverains des deux aires protégées sur la nécessité de la conservation en vue de la création des forêts communautaires.

Le directeur de cabinet du ministère de l’Environnement et des ressources forestières, Dr Kodjo Kudadzé a souligné que l’implantation des pancartes est une mesure supplémentaire consistant à faire asseoir davantage la gestion durable des ressources naturelles et particulièrement celles forestières. Dr Kodjo a convié la population au respect des messages que véhiculent les pancartes pour le renforcement de la protection du bien commun.

Le préfet de l’Ogou, Akakpo Edoh Edmond et le maire Ogou 3, Thaddée Kossivi Dieudonné ont invité chaque association villageoise à apporter sa  contribution pour une gestion durable des deux aires protégées.

ATOP /KV/ AJA

A lire aussi