Education/ Responsabilité des parents:  des femmes leaders et personnes ressources sensibilisées

Education/ Responsabilité des parents: des femmes leaders et personnes ressources sensibilisées

Notsè, 16 oct. (ATOP) – Le Caucus des femmes parlementaires du Togo a organisé, les 13 et 14 octobre, une tournée de sensibilisation sur « La responsabilité des parents dans l’éducation des enfants » à l’intention des femmes leaders et personnes ressources des communes 1, 2, 3 et 4 de la préfecture de Haho.

Ce rendez-vous en collaboration avec les députés de la préfecture de Haho et les cadres locaux du parti UNIR entend conscientiser les parents sur le phénomène de dérives sexuelles dans les établissements scolaires à travers des vidéos pornographiques des élèves, un fait récent qui a circulé sur les réseaux sociaux au Togo. Il a permis de rappeler aux participants leur rôle d’éducateurs dans la société ainsi que les avantages et les inconvénients de l’utilisation du téléphone portable dénommé « Androïd » que plusieurs enfants utilisent à tort. Il a été aussi question de réfléchir autour de la thématique de pornographie des adolescents en proposant des stratégies locales afin que les élèves des établissements scolaires de la préfecture Haho ne soient victimes de ces déviances sexuelles.

La représentante du caucus des femmes parlementaires, la députée Gbone Sylvie, a rappelé que le phénomène de vidéos pornographiques s’est passé au Togo dans certains établissements de la capitale et des enquêtes ont démontré les aspects négatifs sur ces adolescents. Elle a demandé aux parents de proscrire dans leur vie quotidienne, des comportements qui amènent les enfants à copier de mauvaises habitudes notamment l’adultère, la prostitution et la pornographie.

Mme Gbone a saisi l’opportunité pour donner des conseils aux femmes leaders et personnes ressources des quatre communes de la préfecture de Haho puis expliqué la nécessité d’adopter des comportements responsables avec des enfants en vue de leur réussite scolaire.

Le directeur préfectoral de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation de Haho, Akpati Vincent a indiqué qu’il ne peut y avoir de relève de demain sans une prise de conscience des parents sur l’éducation de leurs enfants. Il a exhorté l’assistance à prendre conscience des maux qui brisent l’équilibre de l’éducation de leurs enfants en assumant leur responsabilité.

Partout, l’exposé a suscité beaucoup de débats et les interlocuteurs ont exprimé leur satisfaction pour le combat que mène le Caucus des femmes parlementaires en vue d’un changement effectif de comportements des enfants.

ATOP/HK/TGB

A lire aussi