Covid-19 :  « une forte concentration  de cas positifs dans des quartiers du grand lomé ces derniers jours »

Covid-19 : « une forte concentration de cas positifs dans des quartiers du grand lomé ces derniers jours »

Lomé, 23 oct. (ATOP) – Le coordonnateur national de gestion de la riposte à la COVID-19, colonel médecin Djibril Mohaman a annoncé « une forte concentration de cas positifs dans des quartiers du grand Lomé ces derniers jours », lors de la conférence de presse hebdomadaire animée le jeudi 22 octobre à Lomé. Cette rencontre a connu la présence du ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat, Prof. Kokoroko Dodzi Komla.

Selon le coordonnateur, la commune Golfe 5, enregistre le plus élevé de cas de contamination, suivi du Golfe 1, 2 et 4. Il a poursuivi que dans la préfecture d’Agoè-Nyivé,  la commune Agoè-Nyivé 1 est en tête en ce qui concerne le nombre de contaminations, suivi d’Agoè-Nyivé 5 et 2.

Cependant, il s’est réjoui que la situation ne soit pas si alarmante pour décréter un nouveau bouclage et couvre-feu pour tout Lomé, soulignant que des dispositions pourraient être prises dans les quartiers concernés pour empêcher la propagation du virus.

Le coordonnateur a mentionné une augmentation de 132 cas positifs enregistrés cette semaine, dont 90 guéris et 2 personnes décédées. Le médecin colonel a invité les habitants des quartiers concernés qui portent des signes à se faire dépister pour éviter les contaminations. Il a pour cela, exhorté la population à redoubler d’efforts dans le respect des mesures barrières, notamment le port obligatoire de masques de protection, le lavage régulier des mains au savon et la distanciation physique d’au moins un mètre.

Le ministre Kokoroko Dodzi a parlé de la rentrée scolaire 2020-2021 avec des particularités pour la sécurité des apprenants et du corps enseignant. Il a souligné que toutes les dispositions sont prises pour la reprise des cours en deux flux (matin et soir) dès la rentrée pédagogique et administrative du 26 octobre prochain. Le ministre a informé que les masques font désormais partie des kits scolaires et le gouvernement prendra des dispositions pour approvisionner les élèves vulnérables. Il a invité les acteurs de l’éducation et toute la population à admettre que le pays traverse une année budgétaire difficile et qu’il faut beaucoup de sacrifices pour la réussite de cette année académique 2020-2021. ATOP/OAF/AR

A lire aussi