Campagne agricole 2020-2021 : le ministre de l’agriculture a échange avec des producteurs  de plusieurs préfectures

Campagne agricole 2020-2021 : le ministre de l’agriculture a échange avec des producteurs de plusieurs préfectures

Lomé, 14 août (ATOP) – Le ministre de l’Agriculture, de la Production Animale et Halieutique, Koutéra Bataka et des techniciens de son département ont effectué une tournée d’information et d’échanges du 10 au 12 août dans les préfectures de Blitta, Bassar, Dankpen et Oti Sud où ils se sont entretenus avec les différents acteurs du monde rural.

L’objectif de cette tournée est d’évaluer le niveau d’exécution des actions et activités sur le terrain afin de tirer des leçons et donner de nouvelles orientations pour atteindre une meilleure performance en fin d’année. Il était aussi question d’évaluer le niveau de la mise en place des intrants agricoles dans les différentes régions et de renforcer la sensibilisation pour une meilleure utilisation de ces intrants améliorés (engrais et semences certifiés).

Le ministre et sa suite ont, par ailleurs, sensibilisé les agriculteurs et leurs agrégateurs sur le mécanisme de fonctionnement de la plateforme YOLIM et les ont instruits sur la bourse agricole et alimentaire. Ils ont aussi sensibilisé les acteurs agricoles sur les mesures barrières édictées par le gouvernement en riposte à la COVID-19.

Le ministre Bataka a rappelé que le gouvernement a lancé officiellement le 28 Juillet 2020, le programme YOLIM, en riposte à la crise sanitaire, afin de soutenir les producteurs agricoles.

Ce programme vise à octroyer pour le compte de la présente campagne, aux producteurs agricoles des crédits intrants (engrais, semences, pesticides et inoculum) et des prestations de labour à taux d’intérêt nul. Il a ajouté que la plateforme YOLIM construite avec l’accompagnement technique du ministère de l’économie numérique et des innovations technologiques permettra non seulement de garantir la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations mais aussi d’accroître le revenu des bénéficiaires en orientant une partie de leur production vers les marchés via les agriculteurs.

Dans toutes ces localités, les préfets et les maires ont exprimé leur gratitude au chef de l’Etat pour l’effort qu’il fournit dans le souci d’aider les producteurs à produire davantage pour atteindre le taux de la sécurité alimentaire au Togo. Ils ont invité la population à lutter d’avantage pour accompagner le gouvernement dans sa politique de lutte contre la faim.

ATOP/TJ

A lire aussi