Beijing +25: la plateforme virtuelle «1000girls.org» lancée

Lomé, 25 mars (ATOP) – La présidente de l’Assemblée nationale, Mme Tségan Yawa Djigbodi a lancé, le mercredi 24 mars au siège de l’hémicycle à Lomé, la plateforme virtuelle « 1000girls.org ».

La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités, entre autres, la coordinatrice de Plan Internationale Togo et  la directrice exécutive adjointe du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA).

Cette plateforme, une initiative des six pays africains (Libéria, Bénin,  Burkina Faso, Ghana, Guinée et Togo), encore dénommée « Forum Génération Egalité » a pour objectif prioritaire de définir un programme d’action novateur et ambitieux en faveur des femmes tout en créant un partenariat multi-acteur.

Lancée au cours d’un webinaire, cette plateforme est une fenêtre de plaidoyer africain de haut niveau sur la génération égalité. C’est un canal par lequel 1000 jeunes filles des six pays africains initiateurs pourront faire entendre leur vision de l’Afrique à l’horizon  2063, lors du sommet de Béijing+25 prévu en juin prochain à Paris. En plus d’être un canal de plaidoyer, elle offre un cadre de dialogue, de concertation, d’information, de formation et d’orientation pour les jeunes filles.

Mme Tségan a affirmé que cette expérience prendra en compte l’expérience des pays africains en termes de leadership féminin. « Cette fenêtre de plaidoyer est donc importante pour porter la voix de la femme africaine à Paris en juin prochain. Elle nécessite donc l’engagement de tous  à divers niveaux », a précisé la présidente de l’Assemblée nationale.

Pour le coordonnateur du système des Nations Unies au Togo, Damien Mama, cette plateforme est une façon de célébrer les progrès en matière de réalisation des droits des femmes et  leur représentativité dans les sphères de prise de décisions. En accompagnant cette initiative, il s’agit pour les Nations Unies de proclamer encore une fois son engagement pour l’égalité du genre. « Le Togo est en train de montrer la voie avec une femme à l’Assemblée nationale et une autre cheffe du gouvernement grâce au leadership du président de la République. Tout compte fait si l’Afrique veut se développer, elle doit absolument prendre en compte et donner un rôle important à plus de la moitié de population que les femmes représentent », a fait comprendre le coordonnateur.

Selon la représentante résidente du Fonds des nations unies pour la population (UNFPA) au Togo, Mme Josiane Yaguibou, cette plateforme va au-delà des six pays, elle implique toute l’Afrique. Mme Yaguibou a expliqué que ces 1000 filles vont continuer à alimenter la plateforme et les discussions virtuelles de maintenant jusqu’en juin 2021 pour mobiliser et cristalliser l’attention autour de l’Afrique. « La spécificité socio-culturelle que représentent les filles africaines dans le cadre de l’égalité est différente et ne peut pas être prise de la même manière que les autres femmes du monde entier. C’est un grand honneur pour le Togo de diriger cet agenda et ce chapitre africain », a ajouté la représentante résidente de l’UNFPA au Togo.

Quant à la représentante résidente du Plan international Togo, Mme Awa Faly Ba, cette plateforme est une continuité du travail de promotion de leadership féminin que son institution, les partenaires et les autorités togolaises ne cessent d’abattre au quotidien. « Nous nous retrouvons sur ce terrain pour l’affirmation des filles sur tous les plans et la transformation de nos sociétés africaines », a déclaré Mme Faly Ba.

ATOP/AR/MG

A lire aussi