Baccalauréat 2e partie :  le préfet du golfe s’assure du bon démarrage  des épreuves écrites

Baccalauréat 2e partie : le préfet du golfe s’assure du bon démarrage des épreuves écrites

Lomé, 15 sept. (ATOP) – Le préfet du Golfe, Komlan Agbotsè, accompagné du chef d’inspection Golfe-Ouest, Sabah Agbéko, a effectué, le mardi 15 septembre à Lomé, une tournée dans des centres d’écrits de l’examen du baccalauréat 2ème partie (BAC II) pour constater le bon déroulement de cet examen qui a débuté la veille.

Le préfet Agbotsè et sa suite ont visité, entre autres, les centres d’écrit du Collège Protestant de Lomé-Tokoin et du Lycée du 2 Février. Cette tournée leur a permis de constater l’effectivité du démarrage de l’examen écrit du BAC II et de s’assurer du respect strict des mesures barrières à la pandémie de coronavirus (COVID-19).

Le représentant du pouvoir a demandé aux candidats d’observer rigoureusement les consignes données par les enseignants avant de leur souhaiter bonne chance. M. Agbotsè a dit être satisfait de l’organisation de cet examen dans chaque centre d’écrit et du bon déroulement des épreuves dans le respect des mesures barrières au coronavirus. « Nous avons remarqué que tout se passe bien dans tous les centres que nous avions visités et nous saisissons cette occasion pour remercier le gouvernement, surtout le chef de l’Etat qui a tout fait pour que l’année scolaire 2019-2020 ne soit pas blanche », a souligné le préfet.

La directrice du Collège protestant de Lomé-Tokoin, Mme Patience Déh Afatolo et le proviseur du Lycée de 2 Février, Tchasséma Bakassam, se sont réjouis du déplacement du préfet. Pour eux, les dispositions sont prises pour le bon déroulement des épreuves dans le respect des mesures sanitaires prises par le gouvernement pour stopper la COVID-19. « A l’entrée de chaque salle est installé un dispositif de lave-main ; la distanciation est respectée au niveau de la disposition des candidats et des gels hydro-alcooliques sont également disponibles. Tout ceci pour permettre aux candidats de composer dans le respect des consignes sanitaires édictées par le gouvernement», ont-ils précisé. Ils ont promis mettre tout en œuvre pour que tout aille bien jusqu’à la fin des épreuves.

Pour cette année scolaire, 27.928 candidats, toutes catégories confondues, composent dans la préfecture du Golfe considérée comme une région. Au plan national, 73.422 candidats sont en quête de ce diplôme qui leur ouvre les portes de l’Université.

ATOP/AR/DHK

A lire aussi