7e anniversaire de la campagne ‘J’existe’: l’adhésion du Togo aux conventions sur l’apatride au centre d’une conférence de presse

7e anniversaire de la campagne ‘J’existe’: l’adhésion du Togo aux conventions sur l’apatride au centre d’une conférence de presse

Lomé, 25 nov. (ATOP) – Le Haut-commissariat des nations unies pour les réfugiés (UNHCR) bureau du Togo a organisé une conférence de presse sur l’adhésion du Togo aux deux Conventions des Nations unies sur l’apatridie, le mercredi 24 novembre à Lomé. II s’agit de la Convention de 1954 relative au statut des apatrides et celle de 1961 sur la réduction des cas d’apatridie.

La conférence de presse a été animée conjointement par la directrice du Sceau, de la Nationalité et de l’Identité civile, présidente de la Commission nationale de lutte contre l’Apatridie, Mme Kobauyah Kpatcha-Tchamdja et la cheffe de bureau du UNHCR-Togo, Mme Mihoe Edo Atayi-Kuassi.
Cette conférence de presse s’inscrit dans le cadre de la célébration du 7ème anniversaire de la campagne « J’Existe », une initiative de l’Assemblée générale des Nations Unies, lancée en novembre 2014, visant à éradiquer l’apatridie dans le monde à l’horizon 2024. Elle a pour objectif de présenter les différents progrès réalisés par le Togo. Il s’agit aussi d’informer et de sensibiliser les journalistes sur la nécessité de poursuivre les efforts de prévention et de lutte contre l’apatridie dans les différents Etats membres de la CEDEAO et de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).
Selon les oratrices, le Togo a adhéré le 14 juillet dernier aux deux conventions sur l’apatridie. D’après elles, cette adhésion fait suite, d’une part, à la volonté du gouvernement d’améliorer la protection des apatrides et des personnes à risque d’apatridie et d’autre part, aux efforts consentis par les autorités togolaises pour la prévention, l’identification et la réduction des cas d’apatridie.
ATOP/OAF/TGB

A lire aussi